La place de la Concorde

La plus grande place de Paris située entre les Champs Elysées et le jardin des Tuileries fut crée selon le souhait de Louis XV en 1755 par Ange-Jacques Gabriel 

L’architecte Jacques-Ange Gabriel lui donna sa forme octogonale et réalisa les Hôtels de la place en 1755 mais ses éléments de décoration ont subi des changements suivant les époques.

En 1789, la place portait le nom de Place de la Révolution et on installa en plein centre la guillotine qui devait servir à exécuter Louis XVI et Marie-Antoinette ainsi que Danton et Robespierre. Pendant la révolution, on enleva la statue de Louis XV qui s’élevait au centre de la place pour la remplacer par l’obélisque.

Le Directoire lui attribua le nom actuel afin de marquer la réconciliation des Français après le règne de la Terreur.

L’obélisque en granit rose d’Assouan dressée au centre de la place provient du teple de Thèbes, à Louksor  et fut offert au roi Charles X par Méhémet Ali, vice-Roi et Pacha d’Egypte en reconnaissance de l’interprétation des hiéroglyphes par le français Champollion. Le monument mesure 23 mètres de haut et pèse 222 tonnes. Le roi Louis-Philippe le fit ériger le 23 octobre 1836 après un acheminement pénible et nombre de péripéties dues à son long voyage. Les hiéroglyphes taillées dans la pierre célèbrent la gloire du pharaon Ramsès II. L’obélisque se situe sur la ligne de l’axe historique de Paris qui va de l’Arc de triomphe du Carrousel à l’arche de la Défense en passant par le jardin des Tuileries et l’avenue des Champs-Élysées.

Les deux fontaines monumentales situées de part et d’autre de la place, oeuvre de l’architecte Jacques Ignace Hittorff et inspirées par Saint-Pierre de Rome célèbrent l’arrivée de l’eau à la capitale. Elles furent inaugurées le 1er mai 1840 par le préfet Rambuteau.

La fontaine des Mers, placée côté Seine et la fontaine des Fleuves, côté rue Royale, inspirées de celles de la basilique Saint-Pierre de Rome rendent hommage à la navigation fluviale.

Les huit statues allégoriques regroupées par deux qui délimitent la place représentent 8 villes de France :
Brest et Rouen, oeuvre de Jean-Pierre Cortot .
Bordeaux et Nantes, de Louis-Denis Caillouette .
Lyon et Marseille, de Lois Petiot .
Lille et Strasbourg, de James Pradier.

Les élégants candélabres en forme de colonne rostrale dessinés par Jacques Ignace Hittorff qui ornent la place sont des modèles uniques et rehaussent la beauté de ce site à voir surtout la nuit lorsque tous les lampadaires s’illuminent en créant une ambiance féerique.

  • Ce site est accessible par la station de métro : Concorde (lignes 1, 8 et 12). Bus : 20, 72, 73, 94

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.