Le musée de l’Orangerie

Le musée national de l’Orangerie situé dans le jardin des Tuileries, place de la Concorde fut construit à la demande de Napoléon III en 1852 sur les plans de l’architecte Firmin Bourgeois, afin d’y abriter les orangers du jardin pendant l’hiver.

La façade sud, vitrée et conçue comme une serre s’ouvre sur la Seine afin de capter la lumière du soleil, tandis que la façade nord est à l’ombre, afin de protéger les orangers des vents du nord.

Le sculpteur Carpeaux y installe son atelier le temps de réaliser le portrait du jeune fils de Napoléon III, accompagné de son chien Néron.

En 1934, Domenica, la veuve du marchand d’art Paul Guillaume, hérita de sa fortune et de sa collection, avec possibilité de la transformer mais obligation de la faire entrer un jour au musée du Louvre. Elle acquiert par la suite de nouvelles œuvres impressionnistes.

On peut y admirer entre autres, les Nymphéas de Monet exposées dans deux salles aux dimensions impressionnantes et découvrir plusieurs sculptures exposées en extérieur autour du bâtiment, dont le célèbre Baiser de Rodin.

La collection Jean Walter – Paul Guillaume exposée au sou-sol est constituée de 146 tableaux allant des années 1860 aux années 1930.

Ce musée compte également  de nombreuses oeuvres des peintres impressionnistes et surimpressionnistes comprenant 25 peintures de Renoir, 15 Cézanne, 1 Gauguin, 1 Monet et 1 Sisley, 12 Picasso, 10 Matisse, 5 Modigliani, 5 Marie Laurencin, 9 Douanier Rousseau, 29 Derain, 10 Utrillo, 22 Soutine et 1 Van Dongen.

Rattaché au musée d’Orsay depuis 2010, il accueille également des expositions temporaires.

Sur le côté droit du Jardin des Tuileries et face à l’Orangerie, on peut contempler le célèbre “Baiser” d’Auguste Rodin (1840 – 1917)

Accès a ce site : Métro Concorde

One reply on “Le musée de l’Orangerie

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.