Le Palais-Royal

 

Haut lieu de l’histoire de France et de la vie parisienne, cet ensemble monumental est composé de palais, jardins, galeries et théâtre.

Construit par l’architecte Lemercier pour Richelieu en 1628, le Palais-Cardinal, sera légué au roi Louis XIII en 1642, un an avant sa mort.

Il sera la résidence de Louis XIV enfant pendant les troubles de la Fronde et deviendra ensuite le Palais-Royal.

Le spectacle a toujours été présent au Palais-Royal et Richelieu avait son propre théâtre dont Molière reprit la salle en 1660. À sa mort, Lully y installa l’Opéra qui sera détruit par un incendie en 1781. L’histoire moderne de la Comédie Française commence en 1799.

Du Palais-Cardinal, consumé en grande partie à la suite de l’incendie d’une salle d’opéra le 6 avril 1763,  il ne subsiste aujourd’hui que la galerie des Proues, un portique dorique qui prolonge le péristyle de Valois.

Anne d’Autriche, alors régente, s’y installe de 1643 à 1652, et quitte les appartements incommodes du Louvre, pouvant ainsi profiter du jardin où peuvent jouer le jeune Louis XIV et son frère. Le Palais-Cardinal prend le nom de Palais-Royal.

Honoré de Balzac s’en inspira pour son roman : Les Illusions Perdues. Ce site a prêté son décor pour le tournage de nombreux films.

Les galeries qui entourent le jardin du Palais Royal abritent la Comédie Française, boutiques et restaurants, tels que le Grand Véfour, haut lieu gastronomique de la vie littéraire, artistique et politique parisienne.

Les colonnes de Buren de la cour d’honneur du Palais Royal sont l’oeuvre de Daniel Buren. Réalisées en marbre blanc et noir, elles occupent un espace de 3000 m2 depuis le 30 juillet 1986 et ont suscité nombreuses polémiques car jugées trop modernes.

  • Ce site est desservi par la station de métro Palais-Royal – Musée du Louvre.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.