Le Quartier Latin

La Sorbonne

Université qui tient son nom du théologien et chapelain de Saint Louis, du XIIIe siècle, Robert de Sorbon, le fondateur du collège de Sorbonne, consacré à la théologie.

Le terme de Sorbonne est aussi utilisé par métonymie pour désigner l’ancienne Université de Paris, sous l’Ancien Régime de 1200 à 1793, puis de 1896 à 1971, ainsi que les anciennes facultés des sciences (1811) et des lettres de Paris (1808) au cours du XIXe siècle.

La façade baroque est celle de la chapelle Sainte Ursule, achevée en 1642.

Cette dernière, dé-consacrée depuis la loi de séparation des Églises et de l’État, est utilisée désormais pour des réceptions ou encore des expositions.

Le Panthéon

Conçu dans un style néo-classique et situé au cœur du Quartier latin, sur la montagne Sainte-Geneviève, au centre de la place du Panthéon, il est entouré de la mairie du 5ème arrondissement, du lycée Henri IV, de l’église Saint-Étienne-du-Mont, de la bibliothèque Sainte-Geneviève et de la faculté de droit. La rue Soufflot dessine une perspective jusqu’au jardin du Luxembourg.

Cette ancienne église dédiée au culte de Sainte-Geneviève, patronne de Paris abrite une nécropole de grands noms de l’histoire : Victor Hugo, Marie Curie, Voltaire, et plus récemment, Simone Veil que l’on peut découvrir dans la crypte datant de la Révolution Française.

Sur le fronton du Panthéon sculpté par David d’Angers on peut voir la célèbre inscription : « Aux grands hommes la patrie reconnaissante ».

Le pendule de Foucault, installé à l’intérieur du monument depuis 1851 doit son nom au physicien français Léon Foucault qui conçut ce dispositif expérimental pour mettre en évidence la rotation de la Terre par rapport à un référentiel galiléen. Le résultat de l’expérience dans le référentiel non galiléen lié à un observateur terrestre s’explique par l’existence de la force de Coriolis.

L’intérieur du Panthéon est décoré par des sculptures  et des peintures académiques de Puvis de Chavannes, Antoine-Jean Gros ou Cabanel.

L’église Saint-Étienne Du-Mont

Ce monument se trouve sur la Montagne Sainte Geneviève, tout près du Panthéon et du lycée Henri IV.

L’église commencée en 1491 et achevée en 1624 est composée d’un mélange d’art gothique et d’art Renaissance et abrite un orgue dont les origines et le buffet remontent aux années 1630.

Elle est la dernière église parisienne où l’on peut encore voir un jubé situé entre un choeur de style gothique flamboyant et une façade de style franco-italien.

La châsse de Sainte Geneviève vide de ses reliques depuis la Révolution française y est exposée.

Accès :

  • métro Maubert-Mutualité ou Cardinal Lemoine – ligne 10
  • RER B jusqu’à la gare Luxembourg

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *